Chronique de mars 2022 Joseph (Le rêve biblique, partie 3)

And now, ladies and gentleman, place au champion toute catégorie. J’ai nommé Joseph, bien sûr ! l’avant-dernier des douze fils de Jacob (à l’origine des Douze tribus d’Israël).


Joseph commence sa carrière de rêveur à l’âge de dix-sept ans. La révélation, bien impudente, de ses deux premiers rêves à ses demi-frères (seul Benjamin, le plus jeune, avait la même mère, Rachel) lui vaudra d’être vendu par ceux-ci à des marchands madianites… lesquels le revendront à des Ismaélites… ces derniers, une fois parvenus en Égypte, le cédant, à leur tour, comme serviteur, à Potiphar, haut fonctionnaire de pharaon ! Le premier des deux rêves était le suivant : « Écoutez, je vous prie, ce songe que j’ai eu. Nous étions en train de lier des gerbes dans les champs. Soudain, ma gerbe s’est dressée et s’est tenue debout ; les vôtres se sont placées autour d’elle et se sont prosternées devant elle ». Et le second : « J’ai vu le soleil, la lune et onze étoiles se prosterner devant moi » (Genèse, 37/5.9). On peut se mettre à la place des demi-frères…

Ironie du sort, c’est ce même tropisme pour les rêves, instrument de sa chute, qui finira par propulser Joseph au rang de Premier ministre ! Ayant eu vent de l’art consommé avec lequel le cananéen avait, naguère — alors qu’il croupissait injustement en prison (Genèse, de 39/10.15 à 40/20.23) —, interprété le rêve d’un maître échanson (serveur de vin), puis celui d’un maître panetier (serveur de pain), pharaon décide de lui soumettre deux rêves qui le turlupinent et ont laissé cois ses meilleurs oniromanciens¹ (Genèse, de 41/1.7 à 41/24). Dans le premier (dit des vaches grasses et des vaches maigres), sept vaches grasses sortent du Nil, suivies par sept vaches maigres… les dernières se mettant à dévorer les premières ! Dans le second (dit des sept épis de blé), sept épis pleins s’élèvent sur une seule tige, suivis par sept épis maigres… les derniers engloutissant les premiers. Joseph, précisant que c’est Dieu qui parle ainsi par sa bouche, voit dans ces deux songes une seule et même prophétie : l’Égypte vivra sept années fastueuses, suivies de sept années de famine. Son conseil (la sagesse même) : mettre de côté autant que possible, tant que c’est possible, afin d’être en mesure d’affronter la redoutable période de disette annoncée. Pharaon acquiesce et charge Joseph, lui-même, de cette mission… pharaonique. Sept ans plus tard, les prédictions se révèlent parfaitement exactes… et Joseph devient vice-roi d’Égypte. C’est alors que ses deux rêves de jeunesse vont enfin se réaliser. Envoyés en Égypte par leur père, afin de tenter d’y acheter du blé, les demi-frères de Joseph se prosternent devant celui qui gouverne le pays désormais, et supervise la vente de blé à la population…


¹L’oniromancie est l’art divinatoire fondé sur l’interprétation des rêves.


Version imprimable de cet article Version imprimable
© Roland Pec | | Plan du site |

Réalisation : Mieux-Etre.org