Références scientifiques

CHRONO SleepWell ® se fonde sur une formation en chronothérapie suivie par le promoteur à Los Angeles (au Cedars-Sinai Medical Center) et à Palo Alto (au Stanford Sleep Center). Il est l’aboutissement d’une longue expérience acquise auprès des voyageurs transméridiens, des patients souffrant de troubles circadiens et des travailleurs de nuit, ou postés, pour lesquels le promoteur a conçu de très nombreux programmes de rephasage depuis 1995.

Afin de réaliser ce travail, le promoteur a utilisé les découvertes les plus récentes en matière de chronobiologie (en relation avec la chronothérapie), rapportées dans la littérature scientifique internationale.

La chronothérapie comprend plusieurs outils thérapeutiques, dont les 2 principaux sont :

  • l’exposition à la lumière du jour (ou à celle d’un dispositif de luminothérapie), et son évitement (par le port de lunettes solaires), durant des périodes critiques programmées
  • la prise de mélatonine* à des moments critiques programmés.

Les outils auxiliaires étant :

  • l’exercice physique à des moments critiques programmés,
  • la prise d’aliments spécifiques à des moments critiques programmés,
  • des facteurs de chute de température corporelle à des moments critiques programmés.

La chronothérapie est basée sur la découverte (d’abord chez le rongeur, ensuite chez l’homme) de ce qui est appelé les Courbes de Réponse de Phase (CRP) :

  • à la lumière,
  • à la mélatonine,
  • à l’exercice physique.

Les principales structures du Système Nerveux Central (SNC) impliquées par la chronothérapie sont :

  • la rétine (les récepteurs photiques),
  • les voies rétino-hypothalamiques,
  • les noyaux suprachiasmatiques de l’hypothalamus (siège de l’Horloge Principale),
  • la glande pinéale (qui sécrète la mélatonine),
  • la formation réticulée dans le tronc cérébral (dans le Pont),
  • le cortex cérébral.

Quelques chercheurs considérés comme des références dans le domaine de la chronobiologie et de la chronothérapie :

  • Anna Wirz-Justice et Christian Cajochen (Bâle),
  • Michael Terman (New York),
  • Charles Czeisler (Boston),
  • Peretz Lavie (Haïfa),
  • Olivier Van Reeth (Bruxelles),
  • Alexander Borbely (Zurich),
  • Richard Kronauer (Cambridge).


* La mélatonine est une hormone naturelle dont l’effet sur la resynchronisation fut démontré dès 1981, au Massachussetts Institut of Technology (MIT) de Boston. Depuis lors, elle est couramment utilisée par les spécialistes de sommeil. Malgré les très nombreux tests effectués sur les êtres humains (sains) depuis une trentaine d’années, la mélatonine n’a jamais provoqué le moindre effet secondaire. Elle est actuellement en vente dans les pharmacies en Belgique (sur prescription), et se trouve depuis longtemps en vente libre aux Etats-Unis et dans bien d’autres pays.

Version imprimable de cet article Version imprimable
© Roland Pec | | Plan du site |

Réalisation : Mieux-Etre.org