Précautions d’utilisation


En cas d’utilisation prolongée de la luminothérapie, demandez l’avis d’un ophtalmologue, afin d’exclure toute pathologie muette de la rétine (examen du fond de l’oeil).

Avec les enfants de moins de 14 ans, demandez l’avis d’un ophtalmologue, même pour une utilisation de courte durée, le cristallin étant alors très transparent.

Demandez l’avis d’un ophtalmologue dans le cas de pathologies ophtalmiques connues (rétinites pigmentaires DMLA, dégénérescence maculaire, etc.), ainsi que dans le cas de sujets aphaques et pseudophaques (cataracte opérée, p. ex.)

Eviter l’usage de la luminothérapie dans le cas d’un trouble de l’humeur bipolaire (manie et hypomanie).

Version imprimable de cet article Version imprimable
© Roland Pec | | Plan du site |

Réalisation : Mieux-Etre.org