Dispositif de thérapie positionnelle


La thérapie positionnelle est indiquée pour :

  • le ronflement,
  • le syndrome de résistances des voies aériennes supérieures,
  • le syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil,

lorsque ces phénomènes se produisent exclusivement, ou du moins essentiellement, en position dorsale.

Cet aspect purement ou essentiellement positionnel ne peut être objectivé qu’à l’aide d’une étude du sommeil (polysomnographie), cette dernière devant donc être nécessairement effectuée au préalable.

Au cours du sommeil, tout le monde passe un certain temps en décubitus dorsal. Même si l’on s’endort ou l’on se réveille sur le côté, ou bien si l’on a l’impression de ne pas avoir bougé du tout. En réalité, on change en moyenne 30 fois de positions au cours d’une nuit !

La thérapie positionnelle fait partie de ce qu’on appelle les thérapies comportementales. Il s’agit d’un dispositif tout simple, qui permet de fixer une balle de tennis entre les omoplates. La position dorsale devient donc très inconfortable, ce qui pousse évidemment le dormeur à se remettre en décubitus latéral.

Un conditionnement s’installe dès lors en général après quelques semaines, ce qui permet au dormeur de se débarrasser du dispositif dans un second temps.


> Prix du dispositif : 50€

Version imprimable de cet article Version imprimable
© Roland Pec | | Plan du site |

Réalisation : Mieux-Etre.org