Article de presse

Bon voyage au pays d’Hypnos

Comprendre le sommeil par la musique

Rien ne nous est aussi étranger que ce tiers d’existence passé dans les bras de Morphée. Contrairement à l’intérêt que suscitent les questions d’alimentation, de diététique ou de sexualité, le sommeil ne semble pas éveiller pareille curiosité. Et pourtant…

L’univers du sommeil

Quelles en sont ses phases, sa structure, ses fonctions ou les hormones associées ? Nous ne sommes généralement pas à même de répondre à ces notions de base. Bref, si on vous demandait la date de la Journée Internationale du Sommeil, vous seriez dans de beaux draps !
Pourtant, Hippocrate, Descartes ou Freud, nombreux sont ceux à s’être penchés sur le phénomène du sommeil et du rêve. Considéré comme « passif » jusque dans la première moitié du vingtième siècle, le sommeil est enfin reconnu comme un phénomène neurologiquement actif, suite aux recherches de Kleitman et Azerinski, en 1953, sur le sommeil paradoxal. Cinquante petites années seulement nous séparent de cette découverte. Depuis lors, on recense quelques 88 troubles du sommeil. Dont l’un seulement est l’insomnie…

Autre constat, l’effet néfaste des mythes, les croyances dysfonctionnelles sur le sommeil. Dès l’enfance, le sommeil est associé au pouvoir exercé par les parents. La moralisation et l’autoritarisme liés au coucher, restent une des causes majeures de l’insomnie… de l’adulte !
Ces croyances véhiculées de génération en génération, telles « les heures avant minuit comptent double », peuvent contrarier un dormeur, tout comme on contrarie un gaucher. Or, la variabilité du sommeil est un fait avéré. Les besoins de chacun diffèrent. Roland Pec, psychologue et somnologue (spécialiste des troubles du sommeil), est à ce titre souvent consulté par des couples qui pensent que le sommeil synchrone est une obligation. La culpabilité dans ce cadre - de lit - est du coup assez fréquente.

Le projet

Etonné du manque de communication dans ce domaine - excepté quelques ouvrages scientifiques particulièrement soporifiques pour le grand public -, Roland Pec s’attelle à nous rendre l’univers de la somnologie accessible. Une connaissance que tout un chacun devrait détenir, question d’hygiène de vie ! Non seulement par curiosité, mais surtout à des fins thérapeutiques : la connaissance de la norme permettant de prévenir, détecter ou guérir la pathologie. L’initiative participe ainsi à ce qu’on appelle la psychoéducation, ou encore la thérapie cognitive. Et… tant qu’à faire, pourquoi ne pas expliquer le sommeil de façon originale… C’est que notre spécialiste compose et excelle au piano. Coïncidence, il y a autant de touches sur un clavier de piano que de troubles du sommeil recensés…

L’illustration du sommeil sera donc tonique et mélodieuse, surprenante ou apaisante. Histoire de suivre ses phases au fil de 10 Nocturnes interprétés par 4 musiciens et 1 acteur. Ces épisodes s’intitulent le coucher, l’endormissement, le sommeil léger, le profond, très profond, le sommeil paradoxal tonique, paradoxal phasique, le réveil, l’éveil matinal ; enfin le voyage aboutit au lever.
Roland Pec représente l’architecture du sommeil par la métaphore du train, composé de wagons, eux-mêmes occupés par des sièges.

Destinées à l’origine aux médecins généralistes, les conférences musicales de Roland Pec, plutôt scientifiques, ont évolué. Vous serez les premiers à découvrir, à l’instar de « Pierre et le Loup » de Prokofiev, le premier conte musical dont chaque instrument anime la voix d’un personnage du monde du sommeil. Ici, les protagonistes se nomment les ondes cérébrales Delta, Alpha, Thêta, etc.
Plus que quelques fois dormir avant de venir découvrir l’initiative pédagogique originale du psychologue-spécialiste-du-sommeil-compositeur-librettiste des Nocturnes !

Florence Lopes Cardozo, Regards, 2000


Télécharger le livre (gratuit)

Acheter l’album

Version imprimable de cet article Version imprimable
© Roland Pec | | Plan du site |

Réalisation : Mieux-Etre.org